//
vous lisez...
5. Communiqués et textes d'autres collectifs.

Procès d’un « gardien de la paix » violent et fabulateur !

Geoffrey-l-adolescent-blesse-au-flashball-n-oublie-pas_article_landscape_pm_v8

Le jeudi 5 mars 2015 à 13h au TGI de Bobigny aura lieu le procès du policier qui a grièvement blessé Geoffrey à l’œil suite à un tir de LBD 40 (variante du flashball). Il comparaîtra pour « violence volontaire par agent dépositaire de l’autorité publique » et « faux et usage de faux en écriture publique par agent dépositaire de l’autorité publique ». C’était en 2010 à Montreuil, Geoffrey avait 16 ans. Avec ses camarades, il bloquait le lycée Jean-Jaurès pour protester contre la réforme des retraites.

Pour nous contacter écrivez à l’adresse suivante en nous indiquant votre numéro de téléphone :
geoffreyassembleedesblesses@gmail.com

Procès d’un « gardien de la paix » violent et fabulateur !

par Christian Tidjani, père de Geoffrey.

Le 14 octobre 2010, des jeunes lycéens bloquent le lycée Jean Jaurès à Montreuil, à l’appel du mouvement contre la réforme des retraites. Alors qu’il pousse une poubelle, Geoffrey, 16 ans, reçoit une balle de LBD40 au visage par un policier de la CSI. Le LBD est une variante du flash-ball, plus puissante et précise.

Ses camarades viennent à son secours, l’infirmière prévient les pompiers afin de procéder à son évacuation vers l’hôpital André Grégoire.

Conscients que cette blessure au visage pourrait bien faire scandale et se retourner contre le tireur, les policiers font pression sur Geoffrey. Alors qu’il souffre atrocement, qu’il est aveuglé par le sang et le gonflement de son visage, ils l’interrogent pour le mettre en garde-à-vue. L’interrogatoire a lieu dans le camion de pompier et se poursuit à l’hôpital. L’arrivée de ses parents met fin à cette sinistre mascarade.

Ensuite, les médecins nous annoncent que Geoffrey doit être transféré́ à l’hôpital Lariboisière car ils ne sont pas formés aux blessures de guerre :

– Fractures multiples de la face, Plancher orbitale effondré, Hémorragie rétinienne, Fractures au nez.

– Six interventions chirurgicales ont permis de réduire les handicaps ; deux autres sont à l’étude, 4 ans après le drame ; une intervention de la cataracte est prévue tous les cinq à dix ans.

Le policier tireur affirme dans son procès verbal que Geoffrey jetait des pierres. Il dit aussi l’avoir atteint au visage alors qu’il se baissait pour ramasser une pierre. Les policiers disent également qu’ils ont prévenu les secours. Des témoins ainsi que deux vidéos vont démentir ces contre-vérités.

Nous avons déposé une première plainte pour « violence volontaire par agent dépositaire de l’autorité́ publique » car la version des élèves et des passants contredit celle de la police.

La mise en ligne de deux vidéos qui invalident le récit des policiers nous a décidés à déposer une deuxième plainte pour « faux et usage de faux en écriture publique par agent dépositaire de l’autorité publique ».

– Le policier est mis en examen pour violence volontaire le 11 mars 2011 ;
– Le policier est mis en examen pour faux et usage de faux le 12 septembre 2012 ;
– Le procureur demande son renvoi en correctionnelle pour violence volontaire le 2 janvier 2014 ;
– Le procureur demande son renvoi aux assises pour le faux en écriture publique le 2 janvier 2014 ;
– Le juge d’instruction décide de son renvoi en correctionnelle pour ces deux délits le 27 février 2014.

Tout au long de ces 4 années, nous avons été révoltés par les mensonges des policiers sans cesse variant au fil de l’instruction, alors que les vidéos ne souffrent d’aucun doute.

Aussi avons-nous été consternés de la difficulté à faire valoir notre plainte pour faux et usage de faux malgré son bien fondé. Nous avons du saisir, en dernier ressort, le Doyen des Juges.

Geoffrey a du stopper son avenir prometteur dans le monde du rugby ; Geoffrey a raté sa scolarité par ses états, physique et psychologique, dégradés ; Geoffrey est en détresse professionnelle due à des sinusites chroniques ; Geoffrey souffre du regard des autres et surtout de son statut d’agresseur à l’encontre des forces de l’ordre, passible de prison ferme.

Si pousser une poubelle conduit à cela, il ne faut pas s’étonner de la radicalisation de nos enfants.
Le policier qui a blessé Geoffrey 16 ans doit-être jugé et condamné pour que cela s’arrête…
Pour que le gendarme qui a éborgné Nassuir 9 ans soit condamné (Procès à Mayotte 19 mars 2015).
Pour que Zied et Bouna 15 et 17 ans ne soient pas morts pour rien (Procès à Rennes 16/20 mars 2015).
Pour la quarantaine de personnes mutilées ou tuées par le flash-ball (Non-lieux systématiques).
Pour les Victimes des « gardiens de la paix » … !

Christian Tidjani,
Père de Geoffrey,
Membre de l’Assemblée des Blessés, des Familles et des Collectifs Contre les Violences Policières.
geoffreyassembleedesblesses@gmail.com

Liens vers les vidéos :
http://rue89.nouvelobs.com/2010/10/14/la-video-du-lyceen-blesse-par-un-tir-de-flashball-montreuil-171135

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bavure-de-montreuil-les-policiers-n-avaient-rien-a-faire-la_929115.html

Publicités

Discussion

Une réflexion sur “Procès d’un « gardien de la paix » violent et fabulateur !

  1. A reblogué ceci sur AZAgendas des gueulantes.

    Publié par geneghys | 4 mars 2015, 11:38

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

Entrez votre adresse mail pour suivre le blog de Face aux armes de la police et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :